The Twitter off button

Quelle utilisation des médias sociaux pour un portail web ? Le cas de vie-publique.fr

Vie-publique.fr est un portail web informatif. Pourtant, il dispose d’une présence sur les principaux médias sociaux. Mais pour quoi faire ? Qu’est-ce qui motive les contributeurs à s’emparer de ces canaux, et surtout quels sont les types de publications par canal ?

Les objectifs du portail d’informations

Le site a été conçu, selon la DILA (= Direction de l’Information Légale et Administrative) qui le gère, autour d’un double objectif :

  • présenter et expliquer de manière claire et pédagogique les grands sujets du débat public en France et en Europe et les politiques publiques susceptibles d’informer le citoyen ;
  • offrir un accès aux ressources essentielles et pertinentes permettant d’approfondir la connaissance de ces sujets.

Ce double objectif positionne le site à la fois comme un outil d’information et comme un portail vers des ressources publiques sélectionnées. Ses contributeurs doivent ainsi faire face à des besoins très hétérogènes du fait de nombreuses cibles : le citoyen qui souhaite se renseigner ou s’impliquer dans la vie citoyenne, les étudiants et enseignants qui souhaitent approfondir des sujets,  le secteur associatif qui recherche des informations impartiales dans un format pédagogique, etc.

Dès sa création en 2002, le portail a choisi de se créer une page Wikipédia. En 2009, un compte Twitter s’est ouvert, en 2012 une page Facebook et en 2014 un compte Google+.

Twitter, pour le flux d’informations

Postés la plupart du temps de manière automatique, les tweets de vie-publique.fr reflètent le flux continu de ses publications. Il permet également de faire connaître le réseau des partenaires et les sites de référence surveillés par les équipes du portail pour leurs productions.

Extraits de tweets de @viepubliquefr du 17/12/14

Facebook, pour une mise en valeur des informations

L’objectif est de publier sous une autre forme l’information relative à l’actualité des politiques publiques, des débats et des institutions. La rédaction propose chaque jour un autre regard sur l’actualité traitée : quiz, iconographies, animations, etc. Cela nécessite une production de contenus plus importante – une chaîne Dailymotion vient d’ailleurs d’ouvrir – mais le traitement éditorial est alors plus proche des besoins du grand public.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Google+, pour les geeks et technophiles

Le réseau social constitue une fenêtre d’information afin de communiquer sur la vie du portail et les projets en cours. Cela permet de fédérer les différents réseaux professionnels intéressés par le projet vie-publique.fr. Les « geeks » et « technophiles » sont clairement visés ! Les sujets abordés peuvent porter sur : les évolutions du portail,  les projets de web sémantique, l’accessibilité web du site, etc.

Extrait de posts Google+ de ViePubliqueFr

Au final, les doublons et republications sont donc rares. Chaque média social dispose de sa fonction spécifique. Un pacte clair entre l’internaute et les contributeurs est instauré. 

Ce texte s’appuie en majeure partie sur les documents livrés lors du marché N°14 053. Il m’a paru intéressant de les extraire pour mettre en valeur la réflexion « médias sociaux » qui anime la DILA.
Image à la une de Christian Payne (cc by-nc-sa 2.0).

Publié par

c_farrugia

Passionné par tout ce qu'Internet peut apporter aux institutions publiques et citoyens. Consultant secteur public chez @LeckoFR.

2 réflexions au sujet de « Quelle utilisation des médias sociaux pour un portail web ? Le cas de vie-publique.fr »

Laisser votre commentaire !