19th Century emails

Quel modèle de newsletter pour la communication publique ?

Comment capturer l’attention du destinataire ? Comment inciter votre audience à cliquer ? Grâce à plus d’un million d’emails envoyés, l’éditeur américain de newsletters GovDelivery a décidé de dévoiler les meilleures pratiques en matière de newsletters. En voici quelques extraits…

Maximisez le taux d’ouverture

  • Limitez l’objet du message à 50 caractères, 8 mots ou moins.
  • L’information la plus importante doit être en début d’email, beaucoup d’applications mobiles coupent l’objet à 35 caractères.
  • Soignez le texte de pré-en-tête, vous savez… le fragment de texte juste après l’objet (Cf. image ci-dessous). Selon un test pour l’un de leurs clients, ils ont atteint +20% de taux d’ouverture.
  • L’objectif du pré-en-tête est de faire ouvrir l’email, il devrait même être invisible après ouverture. Pour cela, vous pouvez l’écrire directement dans le code HTML de votre template avec la couleur de votre arrière-plan.

Exemple de texte de pré-en-tête

Soignez cet espace si précieux que représente le haut de votre email

  • Placez une bannière en en-tête qui illustre votre identité et caractérisera votre organisation à chaque email envoyé.
  • Au-dessus de la ligne de flottaison, placez une image attrayante ainsi qu’un texte court qui renforce l’objet sans le répéter.
  • Votre message principal et votre bouton call-to-action devraient également être juste en-dessous de votre bannière caractéristique. Cela permet aux destinataires de cliquer sans scroller.

Soyez user-friendly et mettez vous à la place de votre lecteur

  • Le lecteur dispose de peu de temps. Votre newsletter doit être balayable d’un simple coup d’œil.
  • Le lecteur lit de plus en plus en mobilité. Vos boutons doivent être assez larges pour être cliquables sur écrans tactiles. La largeur de votre newsletter doit rester dans les standards des outils de mails. Une largeur proche de 500px est idéal.
  • Les logiciels de messagerie permettent rarement de lire les vidéos. Préférez une image cliquable vers votre vidéo.

Le contenu vidéo attire l'attention du public. Intégrer une vidéo peut augmenter le taux de clics de 300%. 
Source Wistia.

Maximisez le taux de clics

La plupart des gens lisent leurs emails sur smartphone. Dans ce monde mobile, le doigt est devenu le nouveau curseur. Soyez sûrs que votre conception anticipe les aspects tactiles.

  • Afin de proposer plus de place, utilisez des éléments visuels pour créer vos liens sur les boutons.
  • Favorisez les liens en dehors des paragraphes de textes. Cela donne de meilleurs rendements.

N’oubliez pas le footer

  • En général, les gens s’attendent à trouver des informations pratiques dans le footer. Construisez donc un footer aussi simple et utile que possible.
  • Incluez des liens vers vos autres présences numériques : médias sociaux, sites web, etc.
  • Rappelez la raison pour laquelle le lecteur reçoit cette newsletter.
  • Proposez des moyens clairs pour gérer les préférences abonnement et de désinscription pour réduire le nombre de plaintes.

Appuyez-vous sur l’analytics : testez, mesurez, améliorez

  • Segmentez votre audience pour identifier les impacts de vos changements selon les profils-types que vous visez
  • Segmentez de petits groupes de testeurs. Cela permet de tester un objet, une image, un contenu et d’envoyer au reste des destinataires la meilleure approche.
  • Vérifiez la qualité de vos mails ! Partez à la recherche des coquilles, liens morts, etc.
  • Testez votre template sur différents formats d’affichage, différents navigateurs, différents logiciels de messagerie, etc.
  • Suivez les taux d’ouverture et de clics et mesurez votre progression

Conclusion : anatomie d’un email pertinent

Anatomie d'un email pertinent

Vous pouvez télécharger l’étude de GovDelivery pour découvrir de manière complète leurs conseils. Ces derniers pourraient d’ailleurs s’appliquer aux entités privées. Je pense que le titre qu’ils ont donné à leur étude évoque juste leur domaine d’expertise. L’étude a été menée sur un public américain. Grâce à l’analytics, à vous d’en adapter les codes pour votre cible !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez sûrement…

Image à la une de cicciodylan (cc by-nc-nd 2.0).

Publié par

c_farrugia

Passionné par tout ce qu'Internet peut apporter aux institutions publiques et citoyens. Consultant secteur public chez @LeckoFR.

Laisser votre commentaire !